Depuis l’an 2000, la Suisse promeut le divorce à l’amiable avec succès !

Classé dans : Pratique | 0

En Suisse, depuis l’an 2000, on peut divorcer en trois mois pour peu que l’on soit d’accord pour le faire (il faut aussi que l’un des deux époux réside en Suisse). On peut même le faire en ligne et sans avocat pour la somme de 500 CHF en passant par le site spécialisé (et pionnier) du divorce en ligne qu’est divorce.ch.

Pour divorcer en ligne, il faut s’accorder sur la suite

Bien sûr, pour pouvoir divorcer en ligne, les deux époux ne peuvent pas se contenter d’être d’accord sur le principe de divorcer. Il leur faut aussi trouver des accords très concrets. Qui va garder le chien ? Qui emportera la télé ? Que fera-t-on du domicile conjugal ? Quid de la garde des enfants, des pensions éventuelles et de leur montant, etc. C’est à cette condition que le site divorce.ch pourra leur délivrer une convention de divorce et une requête valables à présenter au tribunal.

Se faire une idée du coût d’un divorce suisse avec divorce.ch
Source : www.divorce.ch

On peut y parvenir avec une médiation

Evidemment, certains points peuvent être difficiles à régler, mais cela ne justifie généralement pas d’entamer une procédure classique longue et coûteuse (ne serait-ce que parce que, pour mener ce genre de divorce à Vaud ou ailleurs, il faut faire appel à des avocats, qu’il faut s’attendre à des rebonds, etc. : voir ici). Non, en cas d’aspects litigieux, le soutien d’une médiation suffit souvent à trouver un terrain d’entente. D’ailleurs, il arrive qu’un juge demande à un couple cherchant à divorcer de revenir au tribunal après avoir résolu son désaccord grâce à une médiation. Plus sur : https://divorce.ch/.

Les commentaires sont fermés.